img-champion-entete
Hornets Le Cannet Côte d'Azur

Et de trois pour les Hornets Le Cannet !

cdf villenave

Finale de la Coupe de France à Villenave d’Ornon

Ils la voulaient ! Ils l’ont eue ! La Coupe de France sera, pour la troisième année consécutive, la propriété des Hornets du Cannet. Un trophée auquel ils commencent vraiment à s’attacher et qui leur ouvre un peu plus l’appétit pour aller chercher les deux suivants.

C’est donc dans la banlieue bordelaise que les deux équipes finalistes avaient rendez-vous. Une ultime affiche somme toute inédite puisque les précédentes éditions offraient un duel entre leaders du championnat. Mais cette fois-ci, ni Hyères (finaliste 2016), ni Meaux (finaliste 2015) n’ont réussi à franchir l’étape des demi-finale. A cela une bonne raison puisque les Hornets sont passés par là pour leur barrer la route vers cette finale. De l’autre côté, Marseille, finaliste singulier mais tout aussi légitime, est là pour décrocher son premier titre en Coupe de France.

Pour Daniel Paquet, il n’est pas question de tomber dans une finale gagnée d’avance.  Un piège que les Cannetans vont éviter même s’ils connaissent un léger retard dans le lancement de cette finale. « On prend 6-0, mais on a su réagir. Nous sommes évidemment très contents de ce résultat, c’est notre premier titre de la saison, mais nous avons déjà la tête à la coupe d’Europe ». L’entraîneur du Cannet sait que son équipe entre dans une période capitale où les grands rendez-vous vont se succéder, mais encore fallait-il ne pas manquer celui-ci. « Nous avons fait le travail. Nous sommes dans notre moyenne de points, en attaque comme en défense qui reste notre baromètre ».

Rapidement, les Azuréens vont donc prendre la direction du jeu, ne laissant à leurs adversaires provençaux que de rares occasions de pénétrer dans leur zone. En deux quart temps la messe est dite (41-26) avec une dernière estocade dans les dernières dix minutes pour tuer le moindre suspense (85-55).

Stéphane Keller peut se saisir de la Coupe et la présenter à tous ses équipiers. Un premier triomphe qu’ils vont savourer le temps d’une soirée festive avant de reprendre le chemin de Maillan pour penser à l’Europe qui les attend en Turquie (du 27 au 30 avril). Une épreuve continentale qui leur offre une deuxième chance avec une requalification en phase finale de la Coupe d’Europe (Willi Brinkmanm Cup). Après – et après seulement – les Hornets pourront se concentrer sur la demi-finale du championnat de France du côté de Meaux et qui les opposera à Hyères.     

Pour revenir sur cette finale de Coupe de France, la 5ème du club cannetan, elle s’est jouée au rythme des bandas dans une salle qui aurait mérité un peu plus de public et plus particulièrement davantage de supporters des deux camps. C’est le seul regret que les Hornets vont retenir de cette finale, décentralisée dans le Sud-Ouest alors qu’elle oppose deux clubs de la région PACA. Jusqu’à présent, les handibasketteurs avaient eu droit à l’Accor Arénas de Paris, à l’instar de leurs homologues valides. Alors pourquoi un tel choix ? En tout cas, ce n’est certainement pas le bon, si les instances fédérales veulent donner un grand coup de projecteur sur le handisport en général et sur le handibasket en particulier !!! Une politique qu’il va falloir revoir, surtout dans l’optique de la candidature « Paris 2024 »

Au gymnase Elisabeth Riffiod à Villenave d’Ornon,
Le Cannet bat Marseille : 85-55 (20-12 ; 21-14 ; 22-19 ; 22-10)

Les Hornets Le Cannet: Alexis Ramonet (26), Stéphane Keller ©, Christophe Carlier (13), Nabil Guedoun (17), Kaïsse Mekhazni, Houcine Bélaïd (21), Grace Wembolua, Luigi Makambo (4), Hervé Levaillant (4). Entr. : D. Paquet. Manager gal : D. Tupet