img-champion-entete
Hornets Le Cannet Côte d'Azur

Les Hornets Le Cannet terminent sur une victoire à Hyères 76:78

apres hyeres
Les Hornets Le Cannet finissent en beauté !

Si le rideau est tombé sur la phase initiale du championnat, encore fallait-il ne pas bafouiller son texte dans cette dernière scène du premier acte de la saison !

Alors, certes, la note n’aurait rien changé au final, mais il y a la fierté de terminer sur une belle prestation et toujours cette forte envie de gagner le derby.

Car depuis deux ans, les Hornets sont toujours repartis de la salle hyéroise avec un succès. Alors pourquoi pas une troisième fois, ce qui relèverait d’un exploit car il n’est jamais simple de venir s’imposer aux Rougières ?

D’ailleurs, le public varois ne s’y est pas trompé et même Jean-Pierre Giran, le maire de la commune, a fait le déplacement pour assister au spectacle.

Dans une ambiance de fête, les acteurs se montrent à la hauteur des attentes du nombreux public. Enfin surtout les Hyérois qui s’appuient une nouvelle fois sur l’adresse insolente de Jouanserre. L’international tricolore sera d’ailleurs l’homme du match, mais dans deux rôles différents. D’abord dans celui du leader incontesté de l’équipe varoise avec ses 41 points, mais aussi de celui qui va manquer l’immanquable. Enfin pour lui !!!

Replantons le décor de cette ultime prise ! Sans aucun doute, la plus attractive de cette 18ème journée, car ailleurs, les jeux sont faits depuis longtemps.

Aux Rougières, c’est « fors l’honneur » comme l’aurait lancé François 1er (au soir de la bataille de Pavie en 1525), que Hyérois et Cannetans s’affrontent donc pour une place de deuxième et troisième. Et à ce petit jeu, ce sont les hommes de Mugnaini qui font une meilleure entrée en scène. Les Hyérois font la course en tête. « Ils auront +10 puis +6, mais à chaque fois on revient » précise quand même le président Alexandre Farrugia. Malmené par l’adresse de Jouanserre, le groupe de Daniel Paquet n’abdique pas pour autant. Peu à peu, les Hornets vont retrouver leurs automatismes en défense pendant que le trio Ramonet/Carlier/Belaïd fait ce qu’il faut pour recoller au score même si au trois quart du match, Hyères est toujours devant (59-53). Arrive enfin le fameux « money time », celui où tout peut basculer. Les Hornets se relancent dans ces dernières dix minutes avec une forte envie de doubler leurs adversaires. Mission accomplie alors que le chrono égrène les ultimes secondes de la partie (76-78). Un panier d’avance, cela suffit au bonheur des Hornets pour repartir de la salle varoise avec un troisième succès consécutif, seulement le dernier à avoir le ballon en main, sous le panier des Hornets, est Nicolas Jouanserre. Une situation qui se termine généralement, par deux points supplémentaires pour Hyères. Mais pas cette fois-là, pour la plus grande joie des Cannetans qui évitent ainsi la prolongation !

Après ce beau succès et surtout toutes les prochaines échéances qui attend l’équipe de Daniel Paquet, les Hornets vont profiter de quelques jours de repos jusqu’à Pâques avant de se remettre très sérieusement au travail et se préparer pour leur première finale, celle de la coupe de France (22 avril contre Marseille à Bordeaux). « On aura deux semaines pour faire les réglages avant cette finale de Coupe. C’est notre premier objectif de la saison et il va falloir s’y préparer avec beaucoup de sérieux » lance déjà l’entraîneur des Hornets qui va sans doute concocter quelques séances de lancer-francs car le 9/22 à Hyères est loin de le satisfaire……

Ce samedi 8 avril au Rougières :
Hyères vs Le Cannet 76:78 (20-16)(22:23)(17:14)(17:25)
Arbitres : Mrs Casse et Quin

Hornets Le Cannet : Ramonet (24), Keller (2)©, Carlier (16), Guedoun (11), Mekhazni,  Belaïd (21), Wembolua (2), Makambo (4), Le Vaillant.  Ent. : D. Paquet. Man. gal : D. Tupet.

Hyères : Laureri, Toscano (9), Guirassy(2), Jouanserre (41), Nuttin, Faupin , Mosler (14), Duran (10). Entr. : J. Mugnaini.


Tous les résultats de cette dernière journée

17861932_1449354901777778_4590678409994759297_n